Hier soir à l’occasion des vœux de notre secteur de l’hospitalisation privée, j’ai formulé pour 2015 celui d’une vraie concertation entre les différents acteurs du monde libéral de la santé et le ministère. Le dialogue avec la ministre de la santé a été extrêmement difficile en 2014. Ce manque d’ouverture au dialogue du ministère a conduit nos établissements à se mobiliser massivement, par deux fois l’année dernière, en mars et en décembre, d’une manière inhabituelle pour notre fédération, mais nous n’avions pas d’autres moyens pour nous faire entendre. Ce mode de communication n’est pas normal et nous attendons autre chose de notre tutelle. L’évolution vers laquelle doit tendre une future loi de santé est de conduire, d’une part, à l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients, et d’autre part, dans un contexte de contrainte financière, à l’amélioration de l’efficience du système de santé. Malheureusement, le projet de loi actuel donne l’impression amère d’un retour en arrière, avec la défense d’intérêts corporatistes qui ne vont pas dans le sens des progrès attendus. Dans tout secteur économique, la concurrence permet d’améliorer la qualité du service ou du produit rendu, de le rendre plus innovant, tout en étant vigilant sur son prix. A fortiori dans un secteur contraint financièrement comme l’est celui de la santé, où les acteurs sont tous financés par l’argent public, il y a un devoir collectif de maîtrise des coûts. Y supprimer la concurrence serait une erreur, car le monopole n’a jamais été un gage de qualité, bien au contraire. Une saine concurrence entre acteurs permet d’améliorer la qualité des soins et l’efficience du système. En clair, et nous n’aurons de cesse de le lui rappeler, le ministère doit voir dans l’hospitalisation privée son meilleur allié pour faire évoluer le système de santé.

Share
Cette entrée a été publiée dans Impressions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*