Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos nous délivrait en conclusion de la convention de la FHP-MCO un message trop important pour ne pas y revenir. Le secteur de la santé est une des très rares sphères économiques à laquelle les Français accordent TOUTE leur confiance ! Oui, la santé échappe à la défiance généralisée ; non, nos métiers ne sont pas contaminés par l’anxiété profonde des Français qu’alimente la crise. Les médecins et nos établissements demeurent des valeurs solides, tangibles qui participent fondamentalement à la santé morale de nos concitoyens. Pourtant, ils ont peur. 60% des Français font leurs courses à 10 euros près selon l’Ipsos et seuls 3% d’entre eux entrevoient le bout du tunnel. Aux quatre points d’anxiété identifiés par les experts en opinion, nous apportons des solutions : à la mondialisation, nous opposons la proximité et la non délocalisation ; à l’inquiétude de l’avenir, nous restaurons la santé de nos patients en quelques jours ; à la dureté du présent et à la solitude ressentie, nous garantissons une prise en charge de tous. Voilà deux générations que nous subissons un chômage de masse qu’aucun gouvernement n’arrive à juguler. La performance de nos dirigeants est désavouée. A l’inverse, nous répondons aux attentes de nos patients et produisons des résultats : le contrat signé avec chacun d’entre eux est rempli ! Alors que les mots de nos décideurs se sont vidés, notre parole sur le terrain est incarnée et écoutée. Enfin, ne nous stigmatisons pas. L’Ipsos nous révèle que le caractère privé de nos établissements n’entre aucunement dans la grille de perception des Français qui au contraire plébiscitent la bicéphalité de notre système hospitalier. En clair, ils ne remettent en cause la légitimité ni des médecins libéraux, ni de nos cliniques. Il est plus que temps de se prévaloir de ce matelas colossal d’image positive dans l’opinion. Alors, balayons de notre mental le désamour de notre ministre pour ne retenir que l’amour de nos patients. Excellente semaine à tous.

Share
Cette entrée a été publiée dans Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*