La fronde des entrepreneurs français à l’encontre du gouvernement s’étale dans tous les journaux. Certains établissements qui se sont engagés dans la campagne Octobre Rose en faveur du dépistage du cancer du sein, se revêtent de rose pour masquer temporairement un cancer, celui aussi qui gangrène l’économie de notre secteur.

Ces chefs d’entreprise en colère, c’est nous ; cette grogne, c’est la nôtre !

Toutes les raisons de leur colère nous sont familières : dilapidation et laxisme d’un côté, suicide lent et silencieux de l’autre. Emboîtons leur le pas et grossissons leurs rangs. La période attentiste nécessaire à la prise de connaissance avec nos nouvelles tutelles est derrière nous.

Nous occupons notre chaise à toutes les réunions et négociations mais nous n’entrerons pas dans la religion qui nous est proposée. Sans se prendre pour des « Nobels », nous verrions bien une reprogrammation génétique de l’hospitalisation publique avec une cellule souche de l’hospitalisation privée !

Share
Cette entrée a été publiée dans Combats, Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*