L’égalité entre les hommes et les femmes est un facteur clé du développement économique et social de nos sociétés. C’est un des indicateurs proposés par les sept prix Nobel qui ont travaillé à l’élaboration d’un nouveau PIB pour mesurer l’état de richesse d’un pays. Cette question du genre masculin/féminin traverse progressivement les réflexions des décideurs en santé. Là comme ailleurs, ils sont peu féminins alors que les femmes représentent 51% de la population, sont éminemment prescriptrices en santé et composent l’essentiel des troupes de soignants. Le chemin de la parité au sein des directions des établissements privés MCO est encore long car seules 28% de nos directions sont féminines. Toutefois, il a été amorcé il y a déjà quatre ans, avec l’organisation d’une journée annuelle à destination des femmes managers en santé et de leurs collègues masculins – le 8 mars – pour se connaître, et bâtir progressivement une force de réflexion sur leur place et leurs valeurs ajoutées fortes dans le secteur de la santé. Cette année, nous avons souhaité réaliser une cartographie de cette parité dont nous vous dévoilons les premiers résultats dans ce 13h. Au-delà des chiffres, la réflexion sur la parité ne se décrète pas. Comment susciter le débat dans les établissements et faire évoluer les consciences ? Comment favoriser l’émergence de candidates ? Quels sont les freins, les facilitateurs ? Le futur groupe de travail sur la parité au sein de la FHP-MCO aura à cœur de faire vivre cette thématique et s’interrogera également sur la féminisation du corps médical : majorité d’étudiantes sur les bancs des amphis de médecine, quasi parité chez les médecins généralistes, etc. Et si, au lieu d’être une paupérisation du corps médical comme le pointent certains grincheux, cette féminisation était l’occasion de repenser nos pratiques et constituait une source de richesse ? Enfin, rappelons que le gouvernement lance un programme pour faire de l’année 2013, « l’année de l’égalité » et que par ailleurs nos consœurs et confrères directeurs d’hôpital se verront impactés par l’application de la loi pour la haute fonction publique qui vise à instaurer une parité à 40% en 2018. L’hospitalisation privée cultive les valeurs de l’innovation, de la modernité, du respect. Et si elle était pionnière dans le domaine de la parité ? Et bien sûr pour demain, vendredi 8 mars, une excellente journée de la femme à toutes.

Share
Cette entrée a été publiée dans Combats. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*