Pierre Moscovici questionné sur l’affaire Cahuzac, déclarait dimanche sur Europe 1 « je vais vous dire (…) qu’une certaine conception de la République où il y a des cliniques, des banques en Suisse, c’est pas mon truc (…)« . Nous guettions ce premier dérapage si commodément inspiré du profil de chirurgien et propriétaire de clinique de l’ex grand argentier. A l’unanimité les membres du bureau de la FHP-MCO validaient une ligne de conduite nette : tolérance zéro. Un signal immédiat et clair partait aux médias et à M. Moscovici par communiqué de presse. De grâce, aux mensonges, n’ajoutons pas les amalgames rapides et inqualifiables ! Nous oeuvrons inlassablement à la reconnaissance de l’excellence de notre secteur, nous ne nous laisserons pas salir injustement. Nous comptons sur vous pour nous alerter sur tous les rapprochements que vous repèreriez dans vos médias et qui stigmatiseraient nos établissements et les professionnels qui y travaillent. La culpabilité d’une personne ne dit rien sur les hommes, pas plus que la clinique du cheveu n’est la seule clinique de France.

Share
Cette entrée a été publiée dans Combats. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*