Avec le vieillissement de la population, l’amélioration des soins et des traitements, le recul de nombreuses maladies, nous n’avons jamais été aussi proches du mythe de l’éternelle jeunesse. De nombreux laboratoires privés et publics travaillent aujourd’hui à comprendre les mécanismes du vieillissement de notre corps et à altérer, voire renverser, ce processus.

D’après une information parue dans la presse ce matin, des chercheurs en biologie de l’université de Montpellier auraient réussi à redonner la jeunesse à des cellules de quasi-centenaires. Des cellules ont ainsi été prélevées sur un groupe de volontaires âgés de 92 à 101 ans, âge où les cellules sont en état de sénescence et ne se renouvellent plus. Ces cellules ont été génétiquement modifiées par l’injection d’une combinaison de six gènes qui ont permis le rajeunissement de ces cellules : les cellules ont recommencé à se multiplier et ont vu leur longévité augmenter.

Les espoirs d’applications thérapeutiques sont considérables : toutes les maladies liées au vieillissement, telles que l’arthrose ou la maladie d’Alzheimer, pourraient être concernées.

Deviendrons-nous donc tous centenaires ? Difficile à dire pour le moment, car ces résultats sont encore au stade de la recherche fondamentale. Aucune application n’est encore prévue et il reste encore à évaluer les risques liés à la manipulation de cellules.

Ce n’est donc pas de sitôt que nous retrouverons nos 20 ans.

 

Share
Cette entrée a été publiée dans Impressions, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*