La loi Le Roux en cours de discussion au Sénat vise à permettre l’instauration des réseaux de soins pilotés par les mutuelles et autorise un remboursement complémentaire différencié selon que le patient se rend dans un établissement hospitalier et/ou auprès d’un praticien conventionné par la mutuelle. Alors que cette loi redessinera demain le paysage des soins, elle se fait dans le dos des professionnels de santé ! Elle signe la fin de la liberté de choix du patient, notamment celui simplement de la proximité, et de la liberté d’exercice d’une part du praticien et d’autre part de celui de l’établissement qui se verront soumis à un cahier des charges échappant à toutes les instances de régulation et de gestion publiques, puisque produit par la mutuelle. La plus puissante d’entre elles déploie depuis des mois un vaste dispositif national de conventionnement et souligne que potentiellement 30 millions de français seront concernés sur le territoire. Pour atteindre cet objectif, combien de praticiens et d’établissements hospitaliers placera-t-elle sous la contrainte ? Au côté de nos amis du Bloc, de la FMF, de l’UFML, faisons entendre notre opposition.

Share
Cette entrée a été publiée dans Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*