Fermée depuis 4 mois, la maternité de la clinique de Montbéliard ferraillait avec l’ARS. C’est en répondant à l’ultime exigence non contractuelle de l’ARS, qu’elle arrache l’autorisation de redémarrer son activité. Ce n’est pas une victoire contre l’ARS Franche-Comté mais le succès des différents professionnels de santé intelligemment coordonnés et soudés tant sur le plan régional que national : la direction de l’établissement soutenue directement par la FHP régionale et la FHP-MCO, les salariés de la maternité et les praticiens libéraux montés en première ligne via tout particulièrement le soutien indéfectible du syndicat Le Bloc. Tous ont parlé le même langage, ont témoigné des mêmes convictions et visé le même objectif, celui du maintien d’une maternité de proximité, de qualité, accessible à toutes et permettant sur le territoire, d’honorer le libre choix des parturientes. L’argumentation de la tutelle pour maintenir sa décision de fermeture était injuste et inéquitable car les exigences réglementaires des décrets de 1998 étaient au final très largement respectées. Au-delà d’une démarche contestable, l’ARS est restée cohérente avec elle-même réclamant depuis le départ, la présence d’un gynécologue à temps plein, et autorisant la réouverture de la maternité dès la confirmation d’un recrutement. Soulignant la dimension symbolique du dossier, la profession s’est mobilisée : organisations médicales, Le Bloc, la FHP-MCO, puis la FHP, s’appuyant notamment sur l’avis favorable de la Commission spécialisée de l’organisation des soins (CSOS). Un jeu de rôle gradué des différents acteurs tenaces et mobilisés qui a porté ses fruits. À Montbéliard, comme ailleurs, il ne suffit pas d’avoir raison, fallait-il encore se mobiliser. C’est chose faite.
Bon vent à toute l’équipe !

Share
Cette entrée a été publiée dans Agissons !, Combats. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*