L’institut IPSOS a diffusé les résultats du sondage réalisé en avril 2015 à la demande de la FHF. Il en ressort qu’une très large majorité des Français a une bonne image de l’hôpital public (84%) … et des cliniques privées (83%). 9 Français sur 10 considèrent que les hôpitaux français offrent des soins de qualité, le système de santé français étant même pour les trois quarts des personnes interrogées le meilleur du monde. L’attachement fort de nos concitoyens au système de santé actuel ne fait donc pas débat.

Dans le même temps, le ministère de la santé, pressé par sa hiérarchie, déroule son plan d’économies de 3 milliards d’euros qui pèse sur les établissements de santé et devra atteindre son objectif en 2017. Le gouvernement devra faire preuve de persuasion pour l’expliquer aux Français, quand un sur deux estime qu’il n’est plus possible de faire davantage d’économies sans nuire à la qualité des soins. Plus encore, 60% des Français considèrent que l’hôpital public doit constituer pour le gouvernement un domaine d’investissement prioritaire, et près de 90% ont le sentiment que l’hôpital public est en danger, en raison du manque de personnel et des exigences de rentabilité économique.

A l’heure où les ARS multiplient les démarches pour mettre en œuvre ce plan d’économies, il ne sera pas aisé de le faire digérer à l’hôpital public où la grogne monte peu à peu. Et contrairement au tiers payant généralisé, l’opinion n’y est pas favorable. Reste à savoir si le gouvernement ira jusqu’au bout. Nous devrons veiller à ce que les ARS ne redistribuent pas en subventions ce que le ministère économise en tarifs, et à ce que l’hospitalisation privée ne soit pas le seul secteur à supporter réellement la contrainte économique.

Share
Cette entrée a été publiée dans Humeurs, Impressions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*