Le mois de mars rime, pour les managers que nous sommes, avec la parution des tarifs. Pour nombre de nos équipes soignantes, il s’accorde avec des sujets sociétaux tels que la campagne nationale de dépistage du cancer colorectal, Mars bleu.

La France fait partie des pays dans lesquels le risque de cancer du côlon-rectum est élevé. Avec plus de 42 000 nouveaux cas estimés, il se situe au 3rang des cancers les plus fréquents, tous sexes confondus, après le cancer de la prostate et celui du sein.

Le côlon est un organe difficilement « médiatisable », mais un cancer est un cancer, peu importe sa localisation ! Aussi relançons-nous dès cette semaine une série de Fils bleus pour attester de votre dynamisme et de votre volonté à relever le challenge du dépistage. Point de financement pour cela, point de pin’s, juste le sens des responsabilités …

Vous êtes déjà nombreux à nous avoir fait signe cette année et nous vous en remercions. Faites connaître vos initiatives, elles sont sources d’inspiration pour tous et participent à construire une image plus juste du réel engagement de notre secteur auprès du public, en mettant en avant notre métier et en valorisant notre savoir-faire.

L’hospitalisation privée agit ainsi sur toutes les séquences pour lutter contre le cancer du côlon : le dépistage, la phase aiguë avec la prise en charge de 47 % des actes de chirurgie du cancer du côlon et cela dans des délais très courts, les soins de support, et la recherche avec des projets prometteurs portés par nos médecins libéraux.

Alors le cancer du côlon, parlons-en. En parler, c’est déjà participer activement à la prévention.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Share
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*