Ne boudons pas notre plaisir, cette semaine est marquée par une bonne nouvelle. La puissance publique a tenu sa parole et a fait ce qu’elle a dit : les crédits gelés au titre du coefficient prudentiel sont libérés. 26 millions d’euros seront ainsi redistribués à notre secteur au prorata de l’activité des établissements mesurée notamment à partir des données PMSI. Les informations relatives aux modalités (cf. dépêche n°178 du 20 novembre) et au calendrier de ce déploiement se sont certes fait attendre mais aujourd’hui l’heure est à l’action et les ARS sont pressées de solder ce dossier. Tant mieux, nous aussi !
Pour le reste pas de relâchement. Alors que le choc de simplification nous réjouissait, la grande remise à plat du système fiscal prévue par le gouvernement nous inquiète. Les effets même collatéraux d’une réforme, à l’instar de l’augmentation de la TVA pour la restauration et d’autres charges en taux réduit qui pourraient coûter 10 millions d’euros au secteur hospitalier, menacent potentiellement la survie de notre secteur. Préparons nous à faire valoir nos droits par tous les moyens : par le dialogue quand c’est possible, mais aussi devant les tribunaux quand c’est nécessaire. Nous devons compter uniquement sur nos propres forces. L’esprit d’équipe, j’y crois ! 3 à 0, je savais bien qu’il y avait une autre bonne nouvelle cette semaine…

Share
Cette entrée a été publiée dans Agissons !, Annonce. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*