La concertation républicaine à la FHP-MCO est bien plus qu’un beau concept, c’est une réalité ! Chapeau bas pour les 283 représentants d’usagers qui, sur leur temps, consacrent une journée à accompagner et susciter le changement de notre système de santé hospitalier à l’occasion de notre 4ème congrès des usagers qui se tient aujourd’hui. Nous nous inscrivons ainsi en droite ligne d’une des trois priorités d’action de la Stratégie nationale de santé présentée lundi par notre ministre : le développement des droits des patients. Chez nous, personne ne dit la messe, l’écoute et la parole libre sont reines et ça marche ! Le choix des sujets des débats est issu des questionnaires de satisfaction de l’édition précédente, et validé en réunion préparatoire à laquelle siège une dizaine d’associations. L’Institut Montaigne s’était livré, également avec succès, à cet exercice d’expression citoyenne à l’automne 2012 où 25 citoyens avaient débattu sur l’avenir de notre système de santé et son financement pour produire un avis citoyen. Quelle est l’attention ensuite réservée à cette parole ? Du bénévolat aux missions institutionnalisées, l’importante question du parcours du représentant des usagers, de la diffusion et la prise en compte de cette expression citoyenne est au cœur de nos débats d’aujourd’hui. Comme pour la journée de la femme ou la fête des pères, des grincheux souligneront possiblement que ce n’est pas l’affaire d’un jour. Nous n’avons pas besoin de le rappeler : l’attention au patient est l’ADN de l’hospitalisation privée. Un immense merci à tous les présents aujourd’hui. Nos usagers aiment nos cliniques, écoutons-les !
Share
Cette entrée a été publiée dans Impressions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*