Nous avons diffusé la semaine dernière un communiqué de presse pour dénoncer l’inaction des services publics face à nos demandes de services d’urgence. Or sur ce sujet, il y a urgence – pardon du mauvais jeu de mot. Les cliniques de la FHP-MCO ont déposé au total  une centaine de demande d’ouverture de nouveaux services d’urgences, qui restent sans réponse des pouvoirs publics. Pendant ce temps-là, les services d’urgences des hôpitaux publics sont saturés et nous ne pouvons rien y faire…

Dans bon nombre de banlieues défavorisées, les urgences sont bien souvent les seuls services de santé « de proximité », accessibles rapidement, et accessibles tout courts : ils se substituent alors aux services « traditionnels » et deviennent doublement indispensables. Rendez-vous impossibles à obtenir, spécialité absente ou éloignée,… font que les urgences, qui recouvrent toutes les spécialités et sont accessibles sans rendez-vous, deviennent la solution la plus simple et la plus pratique.

La situation de ces banlieues, qui plus est, n’est qu’un exemple des disparités qui existent entre les régions : d’une région à l’autre, le nombre de services d’urgences privés peut être divisé par 6 ! Les urgences du secteur privé sont mal réparties sur le territoire français, et les urgences « demeurent en priorité confiées au service public », a déclaré Xavier Bertrand. Le service public qui est insuffisant, alors que le privé pourrait aisément désengorger les urgences saturées des hôpitaux publics. Je n’apprécie que moyennement que le privé soit considéré comme un complément de l’offre publique « en cas de carence » alors que nous dispensons un service de qualité égale, et que nous aimerions en faire plus.

En tant que président de la FHP-MCO, je défends les intérêts de l’hospitalisation privée. Mais sur cette question, j’ai surtout le sentiment de défendre une question de santé, une question urgente : que les gens puissent être soignés, que toutes les régions soient couvertes par des services d’urgences accessibles, voilà ce que nous visons avec ces demandes d’autorisations… et nous comptons bien l’obtenir !

Share
Cette entrée a été publiée dans Combats, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*