L’hôpital met environ 10 ans pour digérer une réforme. Une décennie a été nécessaire pour comprendre que la dotation globale permettait de se reposer et une autre pour réagir à la T2A et conquérir des parts de marché : entre 2010 et 2011, + 0,5% en chirurgie (idem en ambulatoire), +0,3% en médecine (+0,8% en ambulatoire), +0,4% en obstétrique. Et en cumulé, c’est près de 6% sur les 6 dernières années en chirurgie d’hospitalisation complète et plus de 5% en chirurgie ambulatoire. Effet kiss cool. L’accroissement constant de l’activité du secteur public nous pénalise soit parce que la nôtre diminue, soit parce que cette augmentation de volume de soin obère mécaniquement l’augmentation des tarifs au sein d’un ONDAM contraint. Rappelons que nous avons sous-exploité de 85 millions d’euros, en volume, notre part de l’enveloppe 2011, ce qui en théorie aurait pu impacter nos tarifs de +1%. Non négligeable ! Ainsi une scission public/privé de l’enveloppe de financement nous serait favorable si nous persistions dans une position de récession d’activité. Quelles sont les prévisions de la profession à ce sujet ? Dans une situation contraire, nous devrions accepter des tarifs flottants en compensation en cours d’année. En effet, notre secteur ne pourra pas, à l’instar du secteur public, geler les MIGAC que nous n’avons pas. Quelle garantie pourrait-on avoir en fin de campagne ? L’arrêt de la convergence plaide davantage pour une logique d’enveloppes séparées. Toutefois, disposer d’une enveloppe propre offre à nos détracteurs une raison supplémentaire de nous singulariser en rappelant que nous ne sommes décidemment pas des établissements comme les autres. Les échanges étaient riches lors du Conseil d’administration jeudi dernier pour ce débat, première étape d’une longue réflexion que nous mènerons également avec vous. Alors qu’en pensez-vous ? Vos commentaires sur fhp-mco@fhp.fr.

Share
Cette entrée a été publiée dans Humeurs, Impressions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*