D’après une enquête parue dans le JDD la semaine dernière, 58% des Français ont déjà renoncé à consulter un médecin spécialiste en raison des délais d’attente. Cette enquête réalisée par l’Ifop pour le cabinet conseil Jalma rapporte en effet que la question du délai nécessaire à l’obtention d’un rendez-vous chez un spécialiste est de loin la plus présente, devant le prix (39%) ou encore la distance (15%).

Dans certaines spécialités comme l’ophtalmologie, l’attente pour un rendez-vous peut aller jusqu’à trois mois. Face à ces délais, la majorité des Français a déjà renoncé au moins une fois à une consultation ; ils sont un tiers à avoir renoncé plusieurs fois pour ce même motif. Plus préoccupant, 27% des sondés ont avoué avoir eu recours aux services d’urgence, moins chers et plus rapides, pour obtenir une consultation d’un spécialiste.

Je m’indignais en septembre du nombre aberrant de Français qui n’ont plus les moyens d’être soignés, et des 39% d’entre eux qui avaient déjà renoncé à des soins en raison de leur coût. Le sujet de cette semaine, la consultation chez un spécialiste, traduit l’absurdité de notre système de santé de façon plus criante encore.

Cependant, tous les établissements de santé ne sont pas logés à la même enseigne en matière de délai d’attente, et le privé, sur ce sujet, tire plutôt bien son épingle du jeu : en rhumatologie par exemple, l’attente est presque trois fois plus courte dans le privé que dans le public. Aussi, si vous souhaitez obtenir une consultation rapidement, je ne saurais que trop vous conseiller d’opter pour un libéral exerçant dans le privé, plutôt que de recourir à des services d’urgence déjà submergés.

Share
Cette entrée a été publiée dans Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*