Préparer l’avenir

Depuis plusieurs mois, nous refaisons la France et le monde, en écho aux propositions des candidats à la présidentielle. Aujourd’hui ils ne sont plus que deux, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et c’est à l’aune de leur programme que nous devons envisager l’avenir de notre pays et de notre secteur. Notre rôle de manager nous enjoint de penser aussi à la vie de demain au sein de nos établissements.

Les 8 et 9 juin prochains à Strasbourg, nous débattrons du futur de l’hospitalisation privée. Notre convention annuelle est un exercice qui mêle les différents aspects de notre métier, et auquel nous nous livrerons pour la première fois avec nos pairs des secteurs SSR et Psy. Nous connaîtrons alors le nouveau Président de la République, ses propositions en matière de santé et vraisemblablement l’équipe qui sera chargée de les mettre en œuvre.

Nous ferons le point sur les GHT qui suscitent notre inquiétude, le risque étant grand que cet outil dédié jusqu’à présent aux hôpitaux publics remette en cause les parcours actuels des patients. Nous parlerons « métier » : Comment les parcours de soins se mettront-ils en place ? Quelles seront les évolutions des régimes des autorisations ? Quels seront les futurs indicateurs qualité ? Siège du Parlement européen oblige, nous nous intéresserons aux innovations organisationnelles et aux modes de financement de nos voisins.

Et bien sûr, les équipes FHP-MCO, SSR et PSY feront leur maximum pour faire de ce premier Congrès des Spécialités un moment convivial. Les inscriptions en ligne s’ouvrent cette semaine, nous vous attendons nombreux à Strasbourg pour, ensemble, préparer notre avenir.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

A votre rencontre

Chaque printemps, nous venons à votre rencontre à l’occasion des Assemblées Générales régionales et nous aurons parcouru d’ici juin 2017 pas moins de 8 régions. C’est en direct que nous nous informons mutuellement, nous échangeons, et nous nous interpellons. Des deux côtés, on prend des notes !

Ces rendez-vous, nous les apprécions, car ils nous permettent de prendre la température, région par région, d’un secteur que nous défendons nationalement. Nous vous apportons les dernières nouvelles des grands dossiers qui vous préoccupent et vous nous apportez le sens de notre travail.

Les FHP régionales sont la colonne vertébrale de notre organisation syndicale et réalisent un travail remarquable. Grandes régions, GHT, … leur rôle se corse. Avec des moyens limités, elles agissent et nous inspirent. Nous sommes à leur disposition comme à la vôtre.

« Ensemble », slogan de notre convention annuelle 2017, n’est pas un vain mot : c’est bien en partageant les réussites, les bonnes idées, les alertes d’une région à l’autre, mais aussi des régions au national, que nous préserverons et développerons notre secteur. Les 8 et 9 juin prochains à Strasbourg, c’est à votre tour de venir à notre rencontre et à celle de vos pairs du MCO. Et cette année, nous organisons ce moment d’échanges avec la FHP-SSR et la FHP-Psy, afin de donner une dimension supplémentaire à cette dynamique.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vers la culture du résultat ?

Les 132 pages de recommandations en direction du gouvernement que comprend le rapport Véran viennent de sortir. Une d’entre elles propose un véritable changement de paradigme : l’entrée dans l’ère des indicateurs cliniques de qualité fondés sur les résultats, une suite à l’étape déjà historique qui a généralisé le principe de la mesure de la qualité par des indicateurs de processus.

Répéter que le patient est au centre du système n’est pas suffisant. En effet, si son état est diagnostiqué au départ, l’amélioration ou la dégradation de sa santé à sa sortie n’est pas mesurée de manière organisée. C’est pourtant in fine l’unique point qui intéresse l’usager et le citoyen financeur du système sanitaire. Si le Ministère de la Santé reprend la balle au bond, ce changement exigera du temps et beaucoup de pragmatisme. La France accuse un important retard par rapport aux pays comparables en ce qui concerne les indicateurs de résultats. Ces derniers établissent et affichent des indicateurs de mortalité (globaux ou par pathologie), des indicateurs de réadmission, des indicateurs relatifs aux événements indésirables ou aux infections nosocomiales. Notre secteur doit accompagner cette approche.

Deux autres recommandations ont retenu notre attention. Tout d’abord celle d’un financement à l’épisode de soins pour les actes chirurgicaux lourds ou des soins médicaux aigus nécessitant une prise en charge en amont et en aval, impliquant des professionnels de ville et des professionnels des établissements de santé. Cette nouvelle approche a déjà fait son chemin dans les esprits : elle fait l’objet de travaux de la HAS et d’une demande d’un projet d’expérimentation de la part de la FHP-MCO. Enfin, la Commission Véran recommande de sortir tous les médicaments onéreux des GHS en cancérologie et de mettre ainsi fin au débat de la liste en sus.

Cette version finale du rapport était fort attendue, mais le calendrier électoral fige les travaux pour quelques mois encore. Nous espérons que la nouvelle équipe saura impulser une culture vertueuse du résultat.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les garants du pilotage de nos établissements

Le pivot économique de nos établissements, ce sont eux : nos médecins DIM ! Schizophrènes assumés, ils dédient leur double talent de médecin et de gestionnaire à la recherche d’une juste valorisation de nos activités. Juste dans le sens de sincère, car ils doivent répondre de tous les codages en cas de contrôle T2A. Et juste dans le sens d’optimal, car les allocations de ressources et l’efficience du pilotage de nos structures dépendent de la qualité de leur codage.

La FHP-MCO, votre syndicat métier, organisait la semaine dernière la douzième session du dynamique Club des médecins DIM et la première avec nos pairs de la FHP-SSR. La demande de compréhension et d’échanges est forte, démontrée par la présence de plus de 80 médecins DIM à Paris. Si la présentation par le syndicat de la campagne tarifaire 2017 ne vaut pas acceptation, tous ses aspects ont été explorés et la langue de bois est restée au vestiaire.

Une campagne toutefois inachevée, car les réunions de travail se poursuivent avec la DGOS et chacun devra patienter jusque fin avril pour connaître les règles du jeu de l’activité d’hôpital de jour. Nous espérons qu’elles seront équitables.

Notre objectif est de rompre l’isolement de nombreux DIM et de créer une solide communauté métier. Le système, que notre tutelle s’obstine à compliquer année après année, appelle explications et analyses. Tout autant, les retours de terrain de vos DIM sont essentiels pour remplir la mission que vous nous confiez, celle de défendre vos intérêts.

Nous remercions les représentants de l’ATIH qui se sont pliés à l’exercice pédagogique de la présentation de certains éléments de la campagne tarifaire 2017, et notamment, pour notre secteur MCO, des évolutions de la classification des GHM.

Nous serons plus forts en uniformisant nos pratiques et en mutualisant nos solutions. Cultivons nos talents rares que sont nos médecins DIM.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

 

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tournez manège !

Après le départ remarqué d’un nombre important de conseillers élyséens il y a quelques semaines, c’est le tour des chaises musicales au ministère de la Santé. De quoi susciter notre inquiétude sur la continuité du service public au plus haut niveau de l’État.

La nomination des six postes qui composent le nouveau Collège de la HAS est l’épisode le plus récent d’une série qui nous réserve d’autres surprises. Jugez-en plutôt. La directrice de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) arrivée au ministère de la Santé il y a tout juste un an, soit le temps de prendre en compte la dimension des dossiers, intègre le collège de la HAS, le directeur de la performance et son adjoint ont rejoint l’ARS Île-de-France, des membres du cabinet prennent la responsabilité d’ARS, postes stratégiques s’il en est.

Certes, ces changements sont un plus pour les bénéficiaires qui enrichissent leur parcours et donc leurs compétences. Mais qu’en est-il pour les acteurs de santé qui défendent leurs dossiers ? Face à des interlocuteurs qui les découvrent, s’ensuit une période « blanche » d’apprivoisement, puis de travail. Et on le sait, les sujets en matière de santé sont éminemment complexes et imposent à nos tutelles une prise de connaissance approfondie. Que de temps et d’énergie gâchés !

Notre inquiétude concerne notamment les grands arbitrages du PLFSS 2018 qui démarrent avant l’été, à l’heure où le nouveau gouvernement sera tout juste opérationnel et où nombre de nouveaux hauts fonctionnaires en santé prendront leur poste. Durant ces longs mois, et alors que notre activité de soins ne s’arrête jamais, la question de la vision sur les projets gouvernementaux est posée ?

Quels que soient nos interlocuteurs, nous n’aurons de cesse de défendre des règles du fonctionnement transparentes et équitables pour tous les acteurs de santé.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Share
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire