La fédération et ses syndicats de spécialités réunis en session de crise, ont décidé de lancer un plan d’actions d’envergure pour protester contre les agressions du gouvernement. Nous demandons aux 1100 entreprises de soins privées de suspendre à partir du 1er mars prochain la signature de tous nouveaux contrats de formation d’infirmière et ce pour une durée indéterminée. De notre mobilisation massive et très rapide dépend le rapport de force que nous voulons imposer au ministère de la Santé afin de faire infléchir les arbitrages en cours cette semaine pour la campagne tarifaire 2014. Pas de tarifs, pas d’emplois. Le plan « +3000 emplois » de notre branche est également suspendu.
Nous vous alertions déjà la semaine dernière dans le 13h, sur le scénario noir que le ministère était en train d’écrire pour notre secteur : une neutralisation du CICE de deux huitièmes, le lancement du dispositif de dégressivité et une remise en cause des missions de service public visant une consécration de l’hôpital sur les territoires. Une nouvelle baisse tarifaire serait inacceptable au regard d’une équation simple : sur les huit dernières années (2005-2013), nos tarifs augmentaient en moyenne de 1,17 % pour un taux d’inflation de 11,82 %. Il s’agit d’une asphyxie économique de notre secteur d’excellence. En clair, nous assistons à une marginalisation sournoise de notre secteur, et à un rejet de la part des pouvoirs publics.
Or notre secteur a déjà signé depuis longtemps un pacte de responsabilité avec la France. Nous sommes des acteurs sociaux majeurs avec 154 000 emplois non délocalisables ; des acteurs sanitaires indispensables, nous soignons 8,5 millions de patients et 92 % des Francais nous font confiance ; enfin des acteurs économiques performants.
Face à ce mécanisme de ségrégation, de rejet, tant au niveau national que régional, nous ne pouvons pas rester sans réagir. Nous avons mesuré les conséquences sérieuses de cette décision et les déplorons auprès des jeunes stagiaires, de leurs écoles, de vos établissements.

Mais aujourd’hui, les cliniques entrent en résistance. Ainsi, nous vous demandons de nous faxer ou mailer cette semaine et, au plus tard, vendredi 14 février l’engagement de votre établissement dans cette mobilisation qui doit être massive pour être dissuasive. En pièce jointe, votre fiche d’engagement.

Nous comptons sur vous ! Agissons.

 

À télécharger :

- la fiche d’engagement

- lettre type aux IFSI

- lettre type aux ARS

 

Share
Cette entrée a été publiée dans Agissons !. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*