La FHP, les syndicats de spécialités et les syndicats régionaux, tous ensemble unis, ont permis d’obtenir une mobilisation historique de 72 % de notre secteur, ce qui correspond à l’engagement de 800 établissements. J’y vois le signe d’une attente forte. Le MCO a contribué massivement à cette action collective unie et solidaire avec une mobilisation de 75 % de ses troupes. Chaque région y est allée de son régiment pour au final disposer d’une armée prête à en découdre. À 100 %, nous sommes d’accord pour nous opposer à l’iniquité de traitement dont fait l’objet notre secteur dans son ensemble. Tous impactés par le CICE mais seul secteur, y compris parmi ceux qui sont financés par l’assurance maladie, à être exclu du bénéfice de ce dispositif, comme le rappelle Pierre Gattaz dans son courrier au président François Hollande. Tous concernés par la dégressivité des tarifs selon des modalités encore inconnues. Tous menacés d’être écartés des missions de service public. Ensemble, en bloc, marginalisés. Nous l’avons répété, c’est bien dans une stratégie graduée de mobilisation, après un dialogue illusoire avec nos interlocuteurs au ministère de la Santé, que contraints et forcés, nous menaçons de l’arrêt des stages d’infirmières. Il nous en coûte. Nous ne le faisons pas de gaieté de cœur pour les dizaines de milliers d’élèves qui vont être touchés et les écoles d’infirmières que nous savons en difficulté. Mais le seul responsable et coupable est le gouvernement. La balle est désormais dans son camp. Nous espérons des avancées concrètes et tangibles de sa part cette semaine.

Restons mobilisés. Je suis fier de nous !

Share
Cette entrée a été publiée dans Agissons !. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*